Œuvres par périodes

L’inspiration de l’artiste s’exprime en différentes périodes successives.
Pénétrez chacune d’entre elles afin d’en ressentir les multiples résonances.

1649-loeuf-primordial

À travers le temps

Cette période rassemble sur plusieurs années de multitudes d’œuvres et thèmes variés tels que des anges, des cœurs, la maternité, la nature, le soleil, l’infini, et l’on pourrait se dire que l’artiste dessine des sources d’inspiration offertes par sa vie. « Pas d’inspiration, pas d’idées précises, ça jaillit et pourtant le résultat est le fruit souvent identifiable de l’expérience .

Enfants Or

Un jour une proche amie, mère de famille, lui dit «Vous savez pour Noël, il faudrait vraiment que vous dessiniez en or». Elle touche quelque chose d’immense en elle au contact de ses mains avec la pâte d’or. Enfant, elle n’a jamais eu de Noël, ni d’anniversaire ni de fête. « C’est comme si j’avais eu une vraie maman, je dessine alors pour elle. Je ne comprends pas comment ces petits personnages peuvent jaillir, je ne les imagine pas du tout, ils jaillissent naturellement»

Sensoriels

Quelques minutes avant le gong de l’an 2000, Elle entend au fond d’elle-même : « Dessine des visages, ce sera plus accessible » Peu importe d’où vient cette voix. Elle l’unifie. Un élan vital parcourt ses cellules. Elle vit un retournement et une ouverture. Les visages s’invitent dans ses mains qui dansent et dansent avec les pigments dans un esprit calligraphique, tant les traits sont guidés par une force intérieure mûrie au fil de sa vie. Cette rigueur délicate ouvre le champ à d’étonnants personnages.

Hologrammes

C’est un passage de vie lié à une grande ouverture de conscience grâce à la physique quantique. « Je réalise que l’hologramme est le point source de notre Etre relié à tous les univers, à toutes les galaxies. Je prends conscience du manifesté infime au regard de l’immensité du non manifesté qui a tant à nous dire… » C’est une forme de déroulement de l’Humanité qui se produit. « J’ai la sensation d’être allée chercher l’amour dans toutes les époques »

Enfants planète

Un évènement de vie, une chute dans un escalier est à la racine de cette période. Plusieurs mois d’hôpital ont isolé l’artiste de la vie courante. Convalescente, elle se rend à Cordon, son lieu de création à la montagne. Prenant des raquettes, elle part pour une première ballade au grand air dans la neige…Au retour, elle prépare sa planche à dessin dans un enchantement qui ne la quitte plus. « Je sens cette résurgence de vie qui m’habite, une forme d’innocence pure, et mes mains se sont mises au service de traduire ce que, elles, elles écoutent en dansant avec les pigments ».

Vision bleue

Un soir, face au Mont Blanc, un coucher de soleil très singulier : « Je ne le vois pas, je le vis, mon corps tourne et tourne et tourne… Chaque angle de cette roue dont je suis le centre m’offre une perfection» La Terre prend une lumière rose, très particulière. Elle est en feu. Cet instant a été remarqué par les habitués, relayé dans la presse. Ce fut un moment Lumière-Terre très particulier. « Alors, tout d’un coup, habitée par cette lumière, Ça dessine, ça dessine, ça dessine. D’une seule main pour la première fois avec les pigments» C’est une grande célébration intime, car sa relation au soleil est quotidienne, avec des chants au lever et un recueillement silencieux qui accompagne la disparition des derniers rayons de fin de journée.

Vision Verte

Un soir, face au Mont Blanc, un coucher de soleil très singulier : « Je ne le vois pas, je le vis, mon corps tourne et tourne et tourne… Chaque angle de cette roue dont je suis le centre m’offre une perfection» La Terre prend une lumière rose, très particulière. Elle est en feu. Cet instant a été remarqué par les habitués, relayé dans la presse. Ce fut un moment Lumière-Terre très particulier. « Alors, tout d’un coup, habitée par cette lumière, Ça dessine, ça dessine, ça dessine. D’une seule main pour la première fois avec les pigments» C’est une grande célébration intime, car sa relation au soleil est quotidienne, avec des chants au lever et un recueillement silencieux qui accompagne la disparition des derniers rayons de fin de journée.

Approche matricielle

Ce qu’Aziz El Amrani, poète des reliances, dit avec ses mots, Viviane José Restieau le dessine avec ses mains. Au sein de l’Approche Matricielle créée par Aziz, elle découvre un monde vibrationnel qui rejoint son intime. C’est un véritable tremblement de corps qui s’invite. Elle découvre en mots un monde multidimensionnel naviguant entre les infinis petits et grands, les dernières découvertes scientifiques reliées aux grandes traditions spirituelles.

Souffle

Rencontre inattendue avec l’élément air. Fin de la période matricielle reliant le cosmos et nos Etres-Univers. Une petite pyramide de pigments or sur une feuille. Vide intérieur. Aucune intention. Un vécu inouï de spirale ascensionnelle, une montgolfière divine. Le souffle s’invite. Le souffle est là. Appel à la simplicité. La forme crée un langage subtil. Une période vécue comme une parenthèse enchantée. Prémisse d’une descente dans le corps. Union Souffle-Pigments Communion Ciel-Terre.

Akasha

« Erwin Laszlo m’a offert un cheminement
Pour aller frôler l’origine de la Vie avant le Big Bang,
La conscience avant la conscience »

ADN

« Je vis un feu sacré cosmique
Je sens mon environnement devenir
Un orchestre vibratoire, musical et coloré »